Les Bogoss de la palette en action

On a déjà eu l’occasion de parler de bricolage et de palettes sur ce site, notamment lors du Bivouac de cet été où il nous avait été indispensable de fabriquer un bloc WC et un caillebotis pour partir camper en pleine jungle.

Mais maintenant que nous avons pris le coup de main, il est temps de faire un état des lieux.

Notre première réalisation remonte à 2013. Il s’agissait alors de fabriquer un comptoir de bar. C’est à partir de là qu’est née l’idée de la « coope » et que naîtra peut-être plus tard un « bar de jeunes »… Mais ça c’est une autre histoire.

Pour notre première réalisation, nous avions débité quelques palettes et surtout utilisé de grosses caisses et un peu de contreplaqué.

A cette époque, il faut le reconnaître, nous étions bien limités en termes d’outillage. Quelques marteaux récupérés ici ou là, des clous achetés à la va-vite, du papier de verre pour poncer et des scies premier prix… C’était l’aventure.

Suite à ça, au printemps 2014, nous avons été sollicités par La Petite Fabrique pour réaliser un banc et un peu de décoration pour une promenade éco-citoyenne dans le cadre de la semaine du développement durable. Vu nos maigres connaissances, nous avions fait appel aux bricoleuses de l’association « On n’est pas que des cageots » qui sont venues nous montrer différentes techniques pour utiliser les palettes.

Palettes qui, par ailleurs, avait été offertes gracieusement par les entreprises Le Danvic et Le Vouëdec d’Inguiniel. Il y avait de quoi faire !

Alors nous nous sommes mis au travail, un mercredi après-midi et juste avant l’heure du goûter, un banc était apparu. Notre premier banc.

Il a bien vite été squatté par des lutins en tout genre. Ici, des enfants qui, avec le centre de loisirs, avaient réalisé divers objets de décoration à partir de bouteilles plastique pour cette même randonnée nature.

Suite à cela, avec le bois restant, nous avons envisagé de fabriquer un meuble entier sur mesure pouvant s’encastrer dans la cheminée de la MDJ afin d’y ranger une télévision, des consoles, des jeux, un lecteur DVD et diverses autres choses dans le style.

En installant les étagères de ce meuble, nous en sommes arrivés à nous rendre compte que les clous, c’était quand même sacrément limité. Les services techniques de la commune nous avaient prêté une visseuse de compétition et ça envoyait du rêve. Mais avant de pouvoir en acquérir une bonne, il nous a fallu gagner un peu d’argent quand même.

Du coup en attendant, nous avons fabriqué une table et un banc pour mettre dans le jardin.

Mais là encore, les clous ont montré toutes leurs limites et pour nos futurs projets, il fallait vraiment quelque chose de plus solide. Alors en attendant, nous avons récupéré une salle de l’ancien presbytère, jusqu’alors utilisée par une autre personne, et nous en avons fait notre atelier. Les vieux de la vieille reconnaîtront l’ancien bureau de la maison des jeunes 😉

Et puis l’été 2016, paf ! Une perceuse viseuse, une ponceuse électrique et une scie sauteuse ont fait leur apparition. Indispensable pour nos réalisations lors du camp bivouac : un caillebotis pour ne pas se salir les pieds quand on prend sa douche en pleine forêt et un bloc WC spécialement conçu pour se mettre au-dessus d’une poubelle, facile à laver etc.

Après ces nouvelles expériences, le temps fut venu de voir les choses en plus grand. De nouvelles palettes sont arrivées et le centre de loisirs nous a passé une commande : réaliser une bonne grosse jardinière des familles pour mettre à l’espace du Scorff. Allez hop, au boulot !

Ceci dit, en échange de notre œuvre, le centre de loisirs nous a acheté un bon gros pot de lasure prête à l’emploi. De quoi donner une nouvelle jeunesse à notre mobilier de jardin !

Maintenant que ceci est achevé, avec l’hiver qui approche… nous allons continuer, mais à l’intérieur cette fois ! Et il y a un gros projet de salon de jardin en gestation, ça devrait faire des envieux. Nous songeons même à bien lester le tout avec 100 ou 200Kg de terre pour éviter qu’il ne se fasse voler.

La suite… une prochaine fois !